La psychothérapie est un type de traitement caractérisé par une démarche et une pratique spécifique ayant recours à divers procédés ou méthodes psychologiques. Ainsi, elle permet de traiter les personnes affectées par un trouble ou une maladie psychique. Elle est exercée par un psychiatre ou un psychologue dans le but d’aider les personnes confrontées à des troubles psychiques, à des problèmes comportementaux et psychologiques. Elle est caractérisée par une visée thérapeutique et par plusieurs approches ou orientations théoriques. 

Définition de la psychothérapie 

Selon l’étymologie, le terme psychothérapie provient des mots ‘’therapeuein’’ (soin, traitement) et ‘’psyché’’ (âme). Il s’agit d’une thérapie psychologique ou d’un procédé, d’une démarche méthodique agissant sur le psychisme dans un but thérapeutique. Le psychisme de l’individu est au cœur de cette pratique thérapeutique.

enfant et adultes
La psychothérapie fait usage d’un système d’actions constituées de méthodes de traitement non médicamenteux qui permettent d’exercer une influence mentale visant à améliorer le fonctionnement, à accroître le bien-être et à favoriser la guérison.

Au cours d’une psychothérapie, des moyens verbaux sont utilisés pour exercer une influence mentale. Ces moyens facilitent le changement pour le bien-être ou le changement d’attitudes, de comportements, de modes de penser. Ainsi, la psychothérapie fait usage de la parole dans un échange entre le thérapeute et le patient pour entamer un processus de guérison ou d’amélioration des symptômes et de la qualité de vie. 

Cette thérapie est fournie aux personnes malades, mais également à celles qui sont en bonne santé dans le but de soigner un trouble mental, pour résoudre les difficultés de nature psychologique ou induisant une souffrance psychologique. Ce traitement de soins de santé permet également de résoudre des problèmes familiaux. Par ailleurs, il est initié en présence des perturbations comportementales. La psychothérapie est exercée par un professionnel de la santé mentale qui est appelé un psychothérapeute. 

But ou utilité de la psychothérapie 

Par le biais de plusieurs techniques bien définies, le but de la psychothérapie est de parvenir à une modification du comportement dans le but d’éradiquer ou d’atténuer les symptômes favorisant un mal-être ou perturbant la conduite du patient. Il s’agit, alors, de changer ou de modifier profondément le mode de penser et d’agir pour induire une atténuation ou la guérison des souffrances psychiques.

La psychothérapie cible le problème spécifique auquel le sujet est confronté en vue l’aider à changer cette condition indésirable qu’il subit. Elle va, donc, aider le sujet à résoudre des problèmes (psychologiques), à trouver des réponses à ses questions tout en favorisant un profond changement de personnalité avec de nouvelles perspectives d’action et de pensée. Elle vise à :

  • changer également les émotions des sujets confrontés à des difficultés en vue de réduire la détresse ; 
  • aider le patient, mais également à lui fournir la capacité nécessaire pour prendre en main sa vie, pour faire face aux prochaines crises en parvenant à les surmonter ou à les gérer sans avoir recours à une aide professionnelle ; 
  • promouvoir les compétences du sujet, à accroître ses performances et à renforcer sa résistance psychique.
psychothérapie
Les modes d’intervention de la psychothérapie s’effectuent par la communication et l’expression à travers une conversation face-à-face.

Moyens

Les différentes techniques de psychothérapie ont pour principal instrument de travail, la parole. Avec ses capacités, ses compétences, ses connaissances et ses expériences professionnelles, le psychothérapeute utilise principalement le langage verbal. Il associé parfois, à d’autres formes d’expressions à travers les images, les gestes ou des médiations corporelles.

Cette psychothérapie s’effectue au cours des séances thérapeutiques, des consultations qui sont marquées par des entretiens entre le thérapeute et un patient ou avec plusieurs personnes (couple, groupe). Elle permet d’établir un contact avec le patient par le biais des échanges ou des conversations. Aussi, la technique du divan-fauteuil est utilisée dans le cadre de la cure psychanalytique classique.

Qui peut consulter un psychothérapeute ? 

La psychothérapie est une thérapie qui permet de venir en aide à toute personne (enfant ou adulte) confrontée à une pathologie psychique ou à une maladie provoquée par des causes psychiques et ayant des répercussions psychiques graves. Ainsi, elle est recommandée pour le traitement des pathologies mentales, mais également lorsqu’il s’agit d’aider une personne, un couple, un groupe de personnes (une famille) confronté à des problèmes de nature psychologique.

Lorsqu’il s’agit d’une maladie physique chronique, la psychothérapie est bien indiquée pour apporter un soutien ou un suivi en vue d’aider le malade à surmonter les retentissements psychiques de la maladie.

Ainsi, tout le monde peut recourir à la psychothérapie pour diverses raisons : 

  •  situation de vie difficile, des relations familiales difficiles, une insatisfaction dans la vie de couple ;
  • incapacité à établir des relations étroites avec d’autres personnes ;
  • dépression, l’anxiété ;
  • pathologies provoquées par le stress :
  • troubles mentaux, les troubles de la personnalité et du comportement ; 
  • troubles névrotiques ; 
  • traumatismes psychiques survenant après un viol, un accident ;
  • troubles du sommeil ;
  • troubles psychiques provoqués par l’utilisation des substances (drogues) ;
  • dépendances, addictions (alcool, tabac, drogues, médicaments, jeu) ou lorsque le sujet ne parvient pas à contrôler son comportement;
  • troubles du comportement alimentaire (la boulimie, l’anorexie mentale).

Différentes orientations

La psychothérapie se présente sous plusieurs formes basées sur des théories qui permettent de spécifier diverses approches. Les principales approches ou orientations psychothérapeutiques sont au nombre de 4. Il s’agit notamment de l’approche cognitivo-comportementale, d’inspiration psychanalytique, humaniste ou existentielle, et systémique.

Psychothérapie cognitive et comportementale

La psychothérapie cognitive et comportementale est un style thérapeutique qui permet de traiter les troubles mentaux et comportementaux tout en permettant de les comprendre et de les évaluer. Pour ce faire, elle s’appuie sur les théories de l’apprentissage et de la neuropsychologie cognitive. Elle applique ces théories pour expliquer les conditions d’émergence des troubles mentaux, des troubles de comportement, de la conduite. La psychothérapie s »en sert aussi pour modifier les aspects comportementaux et cognitifs qui génèrent les problèmes psychologiques. 

Dans le cadre de cette thérapie, le patient et le thérapeute identifient les croyances, les pensées, les habitudes qui sont à base des difficultés psychologiques et qu’il convient de modifier. Les liens entre les pensées, les émotions et les comportements sont expliqués au patient ainsi que les stratégies pour modifier les pensées et les comportements. Une analyse de la problématique est effectuée en vue d’élaborer une stratégie thérapeutique.

communication
La psychothérapie cognitive et comportementale a pour objectif de changer le mode de pensée et d’action de l’individu en vue de favoriser une meilleure adaptation.

Psychothérapie d’inspiration psychanalytique

La psychothérapie d’inspiration psychanalytique est issue de la psychanalyse qui a été fondée par Sigmund Freud. Elle est dominée par les concepts de la psychanalyse, avec notamment, l’existence de l’inconscient, de transfert, de contre-transfert, de la sexualité infantile, du ça, du moi, du surmoi. 

La dynamique du traitement repose sur ces différents concepts psychanalytiques, notamment sur une exploration de l’inconscient en vue d’avoir accès aux représentations qui y sont. Elle vise à faire revenir à la conscience les souvenirs refoulés, à comprendre l’influence des conflits inconscients sur le mode de fonctionnement du patient.

L’objectif de cette démarche psychanalytique est de permettre au patient de se dégager progressivement de cette influence et de traiter les troubles névrotiques. Si certains courants psychanalytiques font usage du divan, d’autres, par contre ont recours à des entretiens en face-à-face. 

En effet, il existe diverses psychothérapies d’orientation psychanalytique, également, appelées psychothérapie psychodynamique, utilisant les mêmes principes avec des cadres de référence et des objectifs différents. Il s’agit notamment de la cure psychanalytique et de la psychothérapie psychanalytique.

Psychothérapie systémique 

S’inspirant des théories issues des systèmes et de l’information avec des apports des théories de la communication, la psychothérapie systémique considère que l’individu appartient à un système qui peut être le couple, la famille ou le milieu de travail. Elle s’intéresse aux interactions familiales et agit sur le système familial plutôt que sur l’individu.

La compréhension du mode de fonctionnement du groupe et des processus en jeu est au cœur de cette psychothérapie. Ladite psychothérapie permet donc de mieux cerner le fonctionnement des groupes humains. Elle permet aussi de déceler les problèmes de communication, susceptibles de favoriser le développement de trouble chez un ou plusieurs membres de la famille. Après avoir découvert le mode de communication pathogène, elle œuvre pour établir une communication claire entre les membres du système.

La thérapie systémique s’emploie souvent dans le cadre de la thérapie familiale lorsqu’une problématique familiale prévaut. Les spécialistes s’en servent également dans les couples, chez les enfants et les adolescents.

Psychothérapie existentielle

La psychothérapie existentielle ou psychothérapie humaniste est centrée sur la personne. Elle se focalise sur le fonctionnement général de la personne (et non sur les symptômes) en vue de promouvoir son autonomie. Elle met l’accent sur la relation d’aide dans le processus de changement thérapeutique.

La relation thérapeutique non directive se fonde sur l’empathie du thérapeute pour son patient. Ainsi, cette relation thérapeutique à forte connotation égalitaire et basée sur une compréhension réciproque, offre des conditions de confiance et de respect. Et ces conditions favorisent l’épanouissent de la personne. La psychothérapie non-directive et la gestalt-thérapie sont des exemples d’approche existentielle